Une enquête voulue par des syndicats et des associations a été lancée pour déterminer le taux de contamination du personnel soignant. Ce taux serait six fois supérieur au reste de la population. Les ambulanciers n’ont pas été consultés.

A l’inverse, une étude officielle décidée par le Groupe d’étude sur le risque d’exposition des soignants aux agents infectieux (Geres) prendra en compte la situation des ambulanciers. Celle-ci est destinée à tout personnel assurant des soins ou l’accompagnement de patients ou d’usagers du système de santé. Pour y répondre, il vous suffit d’avoir eu un diagnostic de Covid-19 validé par un médecin ou d’une sérologie ou des signes cliniques très évocateurs. Cette enquête en ligne est ouverte durant les douze prochains mois.

De son côté, la fédération CGT Santé a aussi réalisé une enquête. Environ 400 000 salariés y aurait répondu. 6.700 d’entre eux seraient contaminés. Autre chiffre alarmant, 65 % des établissements manqueraient encore de matériel de protection.

Disposer d’une enquête officielle permettrait d’éviter que chacun y aille de la sienne en prenant en compte la globalité des soignants. Le but ? Protéger les personnels et faire de la prévention tout en localisant les foyers d’infection.